Harcelement: Un enfant se filme pour dénoncer le harcèlement scolaire, la plainte classée sans suite

09 novembre 2018

Dans une vidéo devenue virale, le garçon disait être le souffre-douleur quotidien d’un autre élève. Mais ni le personnel éducatif ni les enquêteurs n’ont pas pu corroborer ses accusations.

Il était devenu le symbole du harcèlement scolaire. Dans une vidéo poignante publiée mardi et vue plus d’un million de fois sur Twitter, Lucas, 7 ans se livrait en pleurant sur les violences dont il était victime à l’école et expliquait vouloir mettre fin à ses jours.

La mère de ce petit garçon, qui est élève dans une école catholique dans l’Aisne, a porté plainte le 13 octobre. Pourtant, selon les informations du Parisien, cette plainte devrait être classée sans suite dans les jours à venir : les enquêteurs ne peuvent corroborer les accusations faites par Lucas à l’encontre de son harceleur présumé, Julien*.

"Il n’y a pas eu de violences ou d’injures au quotidien"

Dans sa vidéo, le petit Lucas évoque des violences quotidiennes. Lors de son audition, il a parlé de "coups de pieds dans les hanches" et de "coups de poing dans le dos", rapporte L’Union. Mais aucun témoin – ni professeurs, ni élèves – ne peut confirmer ces dires. 

Le jeune harceleur présumé menacé sur les réseaux sociaux

Julien, le petit garçon accusé de harcèlement scolaire, a été entendu jeudi par les gendarmes avec ses parents. Tout comme les professeurs et la direction de l’établissement catholique, il ne reconnaît que le jet de boule de neige – un épisode qui a conduit les deux garçons à être éloignés au maximum en classe.

Les enquêteurs espèrent désormais que la tension va redescendre, indique le Parisien : des internautes, bouleversés par la vidéo, ont insulté l’école et menacé le très jeune harceleur présumé sur les réseaux sociaux. 

©Sud-Ouest / Voir l'article

Image : ©Capture Vidéo / Le Parisien

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article